Lors de cette série dédiée au design, Agnès Szabo, la créatrice de E-Pause, et Patrice Bonneau, le designer des collections, reviennent sur différents aspects de leur collaboration.

Aujourd’hui, Patrice Bonneau, designer prolifique mais discret, a accepté de se livrer au jeu des questions et des réponses.

Pouvez-vous nous dire qui vous êtes ?

« J’avais 6 ans, mon père était artisan électricien. J’étais fasciné par les plans des architectes, je rêvais de devenir architecte.

A 12 ans, j’ai découvert le métier de styliste automobile, j’ai rêvé de devenir styliste automobile.

Pendant mes études de design, j’ai découvert le métier de designer indépendant et séduit par sa diversité, par l’indépendance, j’ai tout fait pour devenir designer indépendant.

Une aventure qui se poursuit depuis 1985…

Je travaille en toute discrétion, dans un cadre de verdure dans lequel j’ai vu grandir mes deux filles.

Ma discrétion (je suis absent des réseaux sociaux, je n’ai pas de site internet) est souhaitée par mes clients qui ne souhaitent pas déclarer leurs collaborations extérieures (ni que leurs concurrents identifient leurs prestataires !). Et elle me correspond bien ! »

Quelle est votre activité ?

« Je travaille pour un large éventail de cultures d’entreprises : depuis l’entrepreneur unipersonnel jusqu’aux grands groupes d’envergure planétaire. Mes clients fabriquent des produits grand public, des biens d’équipement collectifs, mais surtout des biens d’équipement industriels.

Nous travaillons à rendre nos créations attractives, (spontanément, tout produit est considéré comme attractif ou répugnant) mais qui tiennent leurs promesses sur le long terme : elles doivent être facile à comprendre, confortables à l’utilisation, et loyales à long terme.

En tenant ces promesses, nous renforçons la puissance des marques et leur positionnement dans l’univers concurrentiel.

Pugnace, plus de 95% des projets qui me sont confiés sont industrialisés. »

RDV la semaine prochaine pour le 2ème épisode de cette série dédiée au design. Patrice et Agnès répondront aux questions “Comment E-Pause et vous êtes entrés en contact ? Qu’est-ce qui vous a séduit dans le projet ?”